• mardiDI 29 NOVEMBRE pour sortir du nucléaire

    Le 18 avril les 6 réacteurs de Fukushima étaient submergés par une immense vague qui a détruit les circuits d’alimentation électrique entraînant la fusion d’au moins 3 des cœurs.

    Cette catastrophe sans précédent a déversé des quantités énormes de radioactivité dans l’air et la mer. Six mois plus tard, ces réacteurs continuent de rejeter des matières radioactives dans l’air et dans l’eau utilisée pour les refroidir. Cet accident nucléaire a rendu inhabitable toute une zone du Japon avec ce que cela implique de déracinement pour la population, de risques sanitaires et d’angoisses. Avec ses 58 réacteurs et 1100 sites renfermant des déchets nucléaires, la France n’est pas plus à l’abri que le Japon de l’accident.


    Le lobby nucléaire assène l’idée que ce choix energétique est irrémédiable. Pour eux, c’est le nucléaire ou la bougie ! En France comme ailleurs, c’est la logique capitaliste qui est le principal obstacle à cette nécessaire révolution énergétique. Les industriels de la filière s’accrochent encore à leur phénoménale source de profit et bénéficient d’appuis politiques à droite comme à gauche.


    Parce nous sommes anticapitalistes, nous pouvons montrer qu’en 10 ans, une politique volontariste d’économies d’énergie et de dévelopement des énergies renouvelables permettrait, dans le cadre d’un service de l’énergie, de satisfaire les besoins en électricité de la population et d’assurer l’emploi et la sécurité des travailleurs de l’énergie


    Ce qu’ils prétendent / Ce que nous pouvons prouver :
    "Sortir du nucléaire détruirait les emplois de la filière"
    En Allemagne, 370 000 emplois d’ores et déjà créés dans les énergies renouvelables
    "Pour sortir du nucléaire, il faudrait couvrir la France d’éoliennes"
    35500 pylones haute tension qui transportent l’électricité des centrales aujourd’hui en France ! Pour sortir du nucléaire, il faudrait implanter 30 000 éoliennes (350 par département). Qui détruit le paysage ?


    "Sortir du nucléaire augmenterait de 50% les émissions de gaz à effet de serre à cause de l’utilisation du charbon, du gaz et du pétrole pour le remplacer"
    Le nucléaire, énergie marginale à l’échelle mondiale ne réduit que de 2 % l’effet de serre. Les energies renouvelables représente un potentiel incommensurable qui peut couvrir 10 000 fois les besoins de l’humanité.


    "Le nucléaire est bon marché.
    La production d’électricité la plus compétitive en Europe"
    Ce que les français ne paye pas comme consommateur, ils le payent comme contribuables. Et la facture s’allonge :
    EPR Flammanville = 6 milliards à ce jour au lieu des 3 milliards prévus
    Rénovation des centrales = 35 milliards
    enfouissement à Bure = 35 milliards
    Sans compter le coût inchiffrables du retraitement, de la recherche, démantèlement en cours, et encore moins si un accident survenait...
    Leur scénario catastrophe n’est pas le notre, la sortie du nucléaire est une urgence pour toutes et tous
    Ni nucléaire , ni effet de serre , les propositions du NPA 
    pour une sortie du nucléaire en 10 ans


    REUNION PUBLIQUE : MARDI 29 NOVEMBRE 20H00
    MAISON DES ASSOCIATIONS, espanade Charles De Gaulle à RENNES
    Métro Charles De Gaulle


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :